Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Place de l'herbe dans les élevages bovins et ovins du Massif Central nord (Auvergne et Limousin). Importance des différentes primes

Paru en 2001 dans Fourrages n°165 (page 45 à 60)

Auteurs : Bélard J.F.

Co-auteurs : Liénard G.

Mots-clefs : évolution, politique agricole, prairie, système de production, système fourrager, Auvergne, étude économique, Limousin

Résumé :

En Auvergne et en Limousin, l'élevage (surtout bovin mais aussi ovin viande) est la principale activité agricole ; axé sur la valorisation de l'herbe, il assure l'entretien du territoire. Malgré la forte diminution du nombre d'exploitations depuis 30 ans (-57% pour chacune des 2 régions), l'importance des surfaces en herbe s'est maintenue. Mais qu'en sera t'il dans l'avenir ?
En Auvergne et Limousin, l'herbe occupe la première place dans le territoire. Ces surfaces sont mises en valeur par les éleveurs au travers d'une grande diversité de systèmes de production qui sont ici caractérisés par le type de production et le degré d'intensification. La prépondérance de l'herbe explique que 30% du montant national de la prime à l'herbe bénéficie aux deux régions étudiées (soit plus de 10% du revenu des exploitations extensives et moyennement intensives), ce qui légitime les interrogations sur le devenir de cette prime. Les CTE ne peuvent la remplacer dans sa généralité, d'autant que la seconde réforme de la PAC (Agenda 2000) pourrait bien déstabiliser certaines orientations de production, en élevages bovins allaitants comme en élevages bovins laitiers ou ovins viande. Diverses adaptations sont discutées.

Télécharger l'article


< retour



 
168741 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
17/09/2018