Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Les risques de transmission de maladies infectieuses ou parasitaires par les effluents d'élevage de ruminants

Paru en 1994 dans Fourrages n°140 (page 431 à 442)

Auteurs : Vallet A.

Co-auteurs :

Mots-clefs : fumier, lisier, engrais organique, prophylaxie, pollution de l'eau, épandage

Résumé :

Le stockage des déjections et de l'ensemble des effluents d'élevage concentre des populations d'agents infectieux susceptibles de contaminer des animaux sains du troupeau, des troupeaux voisins ou même, dans certains cas, l'homme. Dans certaines conditions, les bactéries parviennent à se multiplier dans les effluents d'élevage ; deux groupes présentent des dangers pour l'homme Listeria et Salmonella, particulièrement fréquents dans les boues d'épuration. Leur survie est limitée dans les fumiers (1 mois environ) et les lisiers (2 mois), ainsi qu'après épandage (attendre 8 semaines pour pâturer l'herbe), mais la contamination des réseaux d'eau est possible (par infiltration ou ruissellement). Les virus peuvent se conserver dans la matière organique, mais seules quelques maladies digestives peuvent être transmises par les déjections. Les œufs ou les ookystes de certains parasites, particulièrement résistants, peuvent être disséminés par les effluents, en particulier d'une année sur l'autre.

Télécharger l'article


< retour



 
171702 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
16/11/2018