Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Comment mieux valoriser les protéagineux et oléagineux en alimentation des ruminants

Paru en 2003 dans Fourrages n°174 (page 205 à 229)

Auteurs : Poncet C.

Co-auteurs : Doreau M., Lepage E., Rémond D.

Mots-clefs : valeur azotée, valeur alimentaire, soja, colza, féverole, lupin, plante oléagineuse, plante protéagineuse, pois fourrager, tournesol, tourteau, traitement technologique, lin

Résumé :

Les graines protéagineuses et oléagineuses ont une teneur élevée en protéines et en énergie, mais leurs protéines sont rapidement dégradées dans le rumen, provoquant un gaspillage d'azote. De nombreuses études ont montré comment diminuer la dégradabilité des protéines, mais les applications sont réduites du fait de l'omnipotence du soja.

Des améliorations par la sélection génétique existent mais sont à évaluer. Les graines sont couramment utilisées entières ou très grossièrement aplaties. Cette solution simple a prouvé son efficacité pour protéger les protéines ; elle doit être optimisée et son impact sur la valeur azotée quantifié. Les traitements thermiques foisonnent, mais rares sont ceux qui sont développés en France, excepté l'extrusion et les traitements de chauffage inclus dans les procédés d'extraction de l'huile, fournissant un tourteau de valeur azotée bien supérieure à la graine. Leur efficacité et leurs conditions d'application sont discutées. Les procédés de l'huilerie apparaissent facilement adaptables ; les traitements chimiques sont seulement évoqués dans leur principe.

Télécharger l'article


< retour



 
148567 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
28/07/2017