Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Excédents alimentaires en azote et risques de pollution azotée dans un élevage de chèvres stabulées en Belgique

Paru en 2003 dans Fourrages n°175 (page 387 à 393)

Auteurs : Buldgen A.

Co-auteurs : Boukari A.R., Fievez V., Stilmant D.

Mots-clefs : gestion des prairies, environnement, Belgique, production laitière, légumineuse, exploitation agricole, betterave fourragère, mélange fourrager, caprin, bilan d'azote, affouragement en vert, agriculture durable

Résumé :

Une exploitation productrice de fromage de chèvre s'efforce depuis 20 ans de pratiquer un système durable basé sur l'autonomie des ressources alimentaires et l'absence de fertilisants minéraux. Elle a été suivie durant une année afin d'en estimer l'efficience technique et environnementale.

Le système d'alimentation est basé sur la récolte de fourrages très jeunes (mélange plurispécifique riche en légumineuses), distribués en vert. L'hiver, les animaux reçoivent une ration à base d'ensilage et de betteraves fourragères.
Les paramètres de production de l'élevage et les rendements fourragers se sont révélés très satisfaisants. Malgré l'enfouissement de 60 t de fumier tous les 4 ans, aucun risque de pollution en azote n'a été mis en évidence au sein des parcelles de l'exploitation. Le bilan azoté a montré l'existence d'un excès d'azote à l'échelle de l'exploitation et d'un déficit à l'échelle
de la parcelle. Le système d'alimentation à partir d'une récolte précoce de prairies riches en légumineuses conduit à des excédents azotés importants. Les pertes azotées ont probablement lieu à l'étable sous la litière ou lors du stockage du fumier.

Télécharger l'article


< retour



 
162298 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
25/04/2018