Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Maintenir le potentiel adaptatif des espèces prairiales pour conserver la diversité spécifique et fonctionnelle des prairies

Paru en 2004 dans Fourrages n°178 (page 193 à 206)

Auteurs : Hazard L.

Co-auteurs : Malaval-Cassan S., Lauga B.

Mots-clefs : gestion des prairies, environnement, prairie, dynamique de la végétation, ressources génétiques, biodiversité

Résumé :

Une gestion durable de la biodiversité prairiale vise notamment à
conserver la diversité végétale spécifique et fonctionnelle des prairies, ce qui nécessite de raisonner la gestion conservatoire du point de vue de l'évolution et de l'adaptation des espèces. Une présentation synthétique de la problématique précède la présentation de deux initiatives.

L'enjeu de la gestion de la biodiversité peut être représenté par un domaine de "viabilité" ; deux limites encadrent ce domaine et correspondent à trop ou trop peu de brassage génétique, limites au-delà desquelles le potentiel adaptatif des espèces est en danger. L'examen des mécanismes évolutifs nous permet de définir des préconisations de gestion : l'application du principe de précaution en raisonnant toute introduction de matériel végétal nouveau dans les prairies et toute rupture ou, au contraire, facilitation dans les échanges de gènes. Ce principe est mis en œuvre dans la restauration de pelouses dégradées d'altitude des Pyrénées via la création d'une filière de semences (projet ECOVARS). Mais, dans le domaine de viabilité, nous ne
savons pas piloter la diversité génétique. Le projet de recherche GECO a ainsi pour objectif de faire un lien entre les pratiques d'élevage et d'aménagement du territoire, la dynamique de la diversité génétique et son impact sur les fonctionnalités de l'écosystème.

Télécharger l'article


< retour



 

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
18/04/2014