Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Impacts de la conditionnalité environnementale des aides de la PAC sur les systèmes laitiers français

Paru en 2005 dans Fourrages n°181 (page 67 à 93)

Auteurs : Le Gall A.

Co-auteurs : Pflimlin A., Dockès A.C., Raison C., Bertrand S.

Mots-clefs : environnement, politique agricole, système fourrager, étude économique, prairie permanente, production laitière, prévision, phosphore, nitrate, mesure agri-environnementale, pesticide

Résumé :

En instaurant le principe de la conditionnalité des aides, l'accord de Luxembourg impose le respect de six directives européennes relatives à l'environnement, la mise en œuvre de bonnes conditions agricoles et environnementales et le maintien des surfaces en prairies permanentes au niveau de 2003. Sous cette pression, comment les systèmes laitiers vont-ils évoluer ?
Les exploitations laitières sont particulièrement concernées par le respect de la directive Nitrates, incontournable pour 60% des exploitations laitières (gestion des engrais de ferme, de la fertilisation et des couverts). Environ 40 000 exploitations doivent créer des ouvrages de stockage pour les engrais de ferme (coût de 850 €/UGB environ). La directive cadre sur l'eau s'appliquera en 2015, sans doute avant que les mesures actuelles n'aient un effet sur la qualité de l'eau à l'exutoire du bassin versant... Les prescriptions relatives à la biodiversité concernent les zones Natura 2000 et assez peu les exploitations laitières qui ont plutôt des atouts à faire valoir : prairies, haies, talus… paysages. L'exigence de maintien des prairies permanentes et le découplage des aides au maïs fourrage donnent des signes positifs pour la prairie dont la place dans les systèmes fourragers dépendra notamment de l'accessibilité des parcelles pour le pâturage.

Télécharger l'article


< retour



 

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
18/09/2014