Notice: Only variables should be assigned by reference in /opt/data/domains/afpf-asso/public_html/actions.php on line 24
Les articles

Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Variations des teneurs en micronutriments de l'herbe de prairies de moyenne montagne et transfert au lait

Paru en 2012 dans Fourrages n°209 (page 59 à 68)

Auteurs : Graulet B.

Co-auteurs : Cornu A., Duriot B., Farruggia A., Hulin S., Martin B., Piquet M., Portelli J., Pradel P.

Mots-clefs : gestion du pâturage, prairie permanente, végétation, variations saisonnières, prairie temporaire, composition chimique, mode d'exploitation, stade de récolte, prairie de montagne, intensification, qualité du lait, biodiversité

Résumé :

La composition botanique des prairies conditionne en partie l'apport en certains microconstituants à l'animal pâturant et, par voie de conséquence, leur disponibilité pour leur transfert dans le lait. Nous avons étudié, en conditions expérimentales contrôlées, l'évolution au cours de la saison de pâturage des teneurs en caroténoïdes, tocophérols et polyphénols dans 2 types de prairies de niveau de diversité floristique contrasté et dans les laits des vaches y pâturant. En conditions de terrain, en exploitations, nous avons exploré l'amplitude des variations selon l'avancement de la saison, le mode de gestion des parcelles et la composition botanique.

Les teneurs en caroténoïdes, vitamines et composés phénoliques des laits qui participent à leur qualité nutritionnelle, dépendent largement de la composition de l'alimentation ingérée. Cette qualité est prépondérante de nos jours pour les producteurs et les consommateurs. Ce travail a permis d'acquérir des données quant à la composition des laits de troupeaux ayant pâturé sur des prairies de moyenne montagne plus ou moins diversifiées sur le plan botanique. Les résultats confirment une évolution contraire entre le stade des prairies et les teneurs en caroténoïdes et montrent que les prairies les moins diversifiées utilisées de façon plus intensive sont plus riches en caroténoïdes mais plus pauvres en polyphénols d'une manière générale sur l'ensemble de la période de pâturage. Ces différences au niveau de l'herbe des prairies ne se traduisent cependant pas forcément par un écart de concentration au niveau des laits. 

Télécharger l'article


< retour



 
154993 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
11/12/2017