Association Française pour le Production Fourragère

Les articles

English version

Influence de la variété de graminée et de la fumure azotée sur le rendement et l'équilibre de l'association luzerne-dactyle en Toscane

Paru en 1976 dans Fourrages n°65 (page 17 à 28)

Auteurs : Talamucci P.

Co-auteurs :

Mots-clefs : luzerne, végétation, variations saisonnières, production fourragère, association végétale, cultivar, dactyle, fertilisation azotée, Italie, valeur azotée

Résumé :

Dans de nombreuses zones de l'Italie centrale, l'association luzerne-dactyle présente de nombreux avantages par rapport à la culture traditionnelle des prairies artificielles de légumineuses pures.
Afin de préciser le rôle de la précocité de la graminée et de la fertilisation azotée sur le rendement, la qualité du fourrage (production de M.A.T.) et l'équilibre entre les constituants, un essai a été réalisé en Toscane : 4 variétés de dactyle offrant une gamme de précocité de 22 à 25 jours et deux niveaux de fertilisation azotée (150 à 300 unités d'azote/ha/an) ont été étudiés.
La précocité de la graminée a joué un rôle important sur le rendement de l'association, qui a été d'autant plus productive que la variété de dactyle était tardive. L'association avec la variété tardive LUCIFER a produit, en moyenne sur les 3 années, 22 % de plus que l'association avec la variété la plus précoce (DORA). Cette différence a été encore plus sensible dans le cas des apports élevés d'azote: 26 % de plus contre 18 % avec les doses faibles d'azote. La fumure azotée seule a augmenté la production d. 14 % en moyenne.
Ces différences ont été particulièrement sensibles lors de la première exploitation de printemps. La production de matières azotées totales (M.A.T.) est d'autant plus élevée que la variété de dactyle est tardive. La fumure azotée, par contre, a provoqué une baisse de la teneur en M.A.T. des fourrages surtout dans le cas des associations avec les dactyles précoces.
Avec le dactyle tardif LUCIFER, la production de matières azotées ramenée à l'unité de surface a été cependant plus importante avec la dose élevée d'azote (augmentation de 60 % par rapport à l'association avec le dactyle précoce).
Les variétés tardives de graminées ont permis d'obtenir un fourrage mieux équilibré. En effet, avec les variétés précoces et les doses élevées d'azote, le pourcentage de dactyle dans l'association a atteint 80 %.
En conclusion, le choix de la variété de dactyle, qui n'est pas forcément la plus productive en culture pure, est plus important que la fumure azotée pour la culture en association avec une luzerne. 

Télécharger l'article


< retour



 
153773 visites

Espace Adhérents et abonnés

Email :

Identifiant :



J'ai oublié mes identifiants

Je n'ai pas d'identifiant



Dernière mise à jour le
17/11/2017